top of page

L'histoire de Julie

Rive-Sud, QC

En 2006, j'ai fait analyser un grain de beauté sur ma cuisse car il avait changé d'apparence et me démangeait. J'ai subi une excision complète et le pathologiste a conclu qu'il s'agissait d'un naevus bénin. En 2009, je suis soudainement tombée très malade et lors d'une visite aux urgences, une masse a été découverte dans mon intestin grêle et j'ai subi une laparotomie.

Des complications sont survenues en raison d’une deuxième métastase non détectée. Il s’est avéré qu’il s’agissait d’un mélanome métastatique provenant du grain de beauté analysé en 2006. Le pronostic de survie était très sombre. J'ai toujours voulu combattre cette maladie, j'ai fermé la porte à la résilience dès le début et j'ai repris l'entraînement pour des petits marathons. Jusqu’au retour du boomerang en 2010. Des métastases ont alors été détectées au niveau du côlon et sur l’aorte abdominale, et j’ai dû à nouveau subir une intervention chirurgicale.

J'ai finalement adhéré au protocole de phase 3 sur le Vemurafenib. Les effets secondaires ont été très intenses, mais le traitement s'est avéré efficace. Seize mois plus tard, les scanners ont montré une rémission. Ce fut un énorme soulagement. Je suis toujours ce protocole aujourd’hui, car il est considéré comme risqué d’y mettre fin. J'ai récemment eu le privilège de fêter mes 40 ans. Mon conjoint a été à mes côtés tout au long de ce voyage semé d’embûches et nous avons une fille qui a maintenant 7 ans.

bottom of page